Les sorties du mois en XJ

Deux longues sorties avec la XJ ces derniers temps.

Tout d’abord un aller-retour Paris–Cologne avec les enfants.


C’était la première fois que nous voyagions à 4 et l’auto s’est merveilleusement comportées. Entre l’espace et le silence, elle s’est transformée en dortoir roulant et/ou salle de jeux pendant la majeure partie du trajet.

Lorsque je parle d’espace c’est en considérant la jeunesse de nos mômes parce que eu égard au gabarit extérieur de l’auto, les places arrières ne sont pas spécialement généreuses en longueur (pour les jambes quoi). En revanche, côté largeur là.. il y a vraiment tout ce qu’il faut voire plus.
Il a neigé en traversant la Belgique, puis le jour du départ. J’avais quelques appréhensions vu que la Jaguar était équipée de pneus Michelin de route. Avec ses deux tonnes, si elle s’était mise à glisser ça aurait pu être folklorique. Rien de tout ça, elle a traversé les intempéries avec une « souveraine » indifférence.

Cette semaine, aller-retour Paris Poitiers pour le boulot. Là c’était plus simple, mais décidément sur les longs parcours elle est impériale.
Jolie rencontre à Poitiers avec l’Ampelidae C un vin blanc local, curieux, mais formidable.
Deux restau sympa à Poitiers (qui par ailleurs est une ville assez triste) : Vingélique et La Gazette.

Premier voyage

Hier soir aller-retour en Normandie pour rapatrier le fiston (enchanté).
Première impression, la sensation de confort et de calme est impressionnante, c’est la même impression que celle qui m’avait surpris lorsque je l’ai ramenée à la maison. Je n’ai pas l’habitude de pouvoir discuter en écoutant la radio à 130 sans avoir besoin de hurler. Le niveau sonore est très bas.
Côté puissance cette auto peut se transformer en piège à permis. Non pas que ce soit une auto de sport, loin, très loin de là, mais elle est extrêmement puissante et ne peine jamais.
Ceci étant elle fait deux tonnes ce qui lors des déclarations est assez sensible. On est très loin de la petite Honda, cette Jaguar a une inertie très sensible, 2 tonnes lancées à 130 ça continue, ça continue…
La tenue de route est très bonne, mais le roulis très sensible (ce n’est pas une auto rigide du tout). Le freinage est très bon. Du fait du poids, il ne faut pas hésiter à appuyer, mais il est puissant et progressif.
Sur le plan moins enthousiaste, les rangements sont à la fois très pratiques et très petits.
Pratique le rangement à gauche du volant, impeccable pour le téléphone, pratique aussi la très grande boite à gants entre les deux sièges. Très petite la boîte à gants habituelle, vraiment minuscule. Un détail amusant, la console de toit comporte un rangement pour placer des lunettes.
La gestion de la température interne est remarquable, c’est la première fois depuis vraiment longtemps que je roule fenêtres fermées.