Petite réflexion matinale sur l’état du réseau Jaguar

J’allais intituler cet article « bonnes adresses » mais ce qui est effarant c’est qu’il n’y en a pas une seule en RP qui soit validée, reconnue etc…. Je retrouve même constat pour tous les forums que j’ai écumé concernant Jaguar.

C’est absolument incroyable.

Dans tous les domaines que je connais, il y a d’un côté des réseaux globalement pitoyables, mais toujours un ou deux individus d’exception qui relèvent le niveau et font oublier l’indigence du reste (si vous avez une Triumph en région parisienne par exemple, il y a Diagonale à Montesson, adresse bien connue des proprios de trois cylindres péri-parisiens et j’imagine que pour toutes les marques c’est pareil), si vous faites du vélo en région parisienne, il y a une foultitude d’escrocs et il y a la boutique du Tourmalet (Nogent sur Marne) avec des gens sérieux et compétents, si vous faites de la guitare en région parisien, emmenez la faire un tour chez DNG et en sortant elle sonnera tellement bien que vous vous prendrez pour Clapton etc etc etc…

Là, cela va faire deux mois que je lis tout ce qui a été écrit partout et rien que dalle, nada, pas un seul estaminet en région parisienne qui fasse l’unanimité du jury…. Pas un seul endroit ou tu peux emmener ta caisse les yeux fermés en sachant qu’éventuellement tu vas avoir une douleur rectale en lisant la note mais en sachant qu’au sortir de l’atelier, la susnommée caisse sera parfaite, réglée aux petits oignons et que tu pourras repartir en sifflant « on the road again ».

J’en viens à me demander si le supposé manque de fiabilité des Jag n’est pas autant lié à l’indigence du réseau qu’à des causes strictement mécaniques.

Je me suis fait la même réflexion cet été à propos des 4×4 anglais. Nous sommes allé avec ma blonde en Ecosse, 5000 bornes en traversant l’Angleterre, or en Angleterre et en Ecosse, il y a une Range Rover/Land Rover/Discovery/Freelander par mètre carré de terrain.. les mêmes qui chez nous « ne marchent pas, sont tout le temps en panne »… et roulent sans problème chez les britons.

Me demande s’il n’y a pas des raisons extra-mécaniques moi…

Garages associatifs

Plus je lis les forums de passionnés, forums ultra documentés, plus je me dis qu’il faudrait que je m’initie à la mécanique, que ça doit être intéressant.
Comme il se doit je n’y connais rien et par ailleurs ne dispose pas d’un château avec moult dépendances que je pourrais recycler en station service.
Je me demande donc s’il existe quelque part en région parisienne, un garage sans garagiste, un garage tout équipé, qui loue l’emplacement à l’heure et où l’on pourrait venir effectuer ses petits bricolages dans un lieu fait pour.

La Jante

Le siège de La Jante Chesnaysienne

Je pose la question sur le forum de SoveJag et quelques minutes plus tard la réponse arrive : oui ça existe , ça s’appelle les garages associatifs.
Petit coup de Google, je tombe tout d’abord sur un garage associatif aux Ulis , puis sur l’association La Jante Chesnaysienne. Avantage de cette dernière, Le Chesnay est à quelques centaines de mètres de la maison. Cet après midi, je suis allé faire un saut avec le fiston pour voir si le local est toujours là, il y est bel et bien.
Je vais me renseigner pour savoir s’il leur reste de la place et à quelles conditions.

L’argus de l’auto a un papier en ligne sur le thème avec des adresses.

L’idée de pouvoir effectuer moi-même quelques travaux sur la XJ est plutôt plaisante, et pas seulement pour des raisons économiques.

Le début du commencement

L’idée de base est simple.
Pour des raisons que j’ignore, j’éprouve un penchant particulier pour les productions de la parfois perfide Albion.
Peut-être est-ce dû au fantasme de classe qui leur est attaché (ou attachable) une classe que par ailleurs je suis loin d’avoir.
Peut-être est-ce parce que l’Angleterre fait partie de ma culture personnelle. Je suis né en 60 et pour moi l’Angleterre c’est les Beattles, les Who, les Stones, les bus à impériale, la relève de la garde, les Austin Mini avec l’Union Jack peint sur le toit, Twiggy, les correspondantes fantasmatiques etc… et donc les Jaguar.
J’ai par exemple usé pas mal de fonds de jeans sur la selle d’une Triumph (que l’âge aidant j’ai remisée pour la troquer par une Honda Civic, c’est dire à quel point la déchéance peut parfois confiner à l’abyssal).

Pour des raisons que j’imagine classiques, je regarde les Jaguar avec concupiscence, ce qui frise le déraisonnable, car je suis particulièrement loin de pouvoir m’en payer une neuve voire une récente (le lecteur l’aura compris, j’ai la bourse plate).

La suite devient confuse.

En fait tout à commencé un jour en regardant les PA du site d’Autoplus, je tombe sur une Jaguar (JAGUAR Sovereign 3.2l ) en état esthétique apparemment honnête et pour laquelle sa propriétaire en demandait 3500 euros.
« Bon sang de bois » me dis-je, « mais alors d’occase c’est pas cher !! »

Et me voici fouillant les PA de toutes obédiences, pour effectivement aboutir au constat que si une Jaguar neuve est hors de ma portée, une Jaguar vieille l’est tout à fait et en outre l’âge seyant bien aux vielles dames stylées, ce ne serait même pas forcément un pis-aller désagréable.
Et puis me revient en mémoire les mésaventures d’un mien ami qui il y a quelques années à consacré autant d’argent à un coupé Jaguar qu’il en aurait consacré à une maîtresse plus en chair, le tout assaisonné de l’exécrable réputation des Anglais en matière de mécanique.

Ce dernier point est à modérer par le fait que j’ai pas mal roulé sur une Triumph (une 900 Trophy) qui m’a réconcilié avec les compétences mécaniques des sujets de sa gracieuse Majesté.
Notre Trophy avait plus de 100 000 kms lorsque je l’ai donnée, et de très nombreux excellents souvenirs lui sont attachés.

Internet a facilité les choses et cela fait des années que je zone dans les cercles jaguariens pour apprendre de quoi il en retourne et essayer de voir dans quel mesure une de ces mamies anglaises seraient compatible avec mes deux mains gauche, mes moyens limités etc… 🙂

J’ai retenu de tout ça que les séries I II III aussi sympa soient-elles étaient au-delà de mes moyens, que les XJS (coupés magnifiques) outre les mêmes caractéristiques avaient une soif que ma mince Visa aurait du mal à étancher et que les XJ40 avaient assez le profil du poste.

Cette fois je crois bien avoir trouvé la bonne candidate en la personne d’une X300 qui a pour mes yeux de non-spécialiste l’avantage d’avoir à la fois le look des anciennes et les entrailles des modernes.….