Week end à Amsterdam

Amsterdam

Balade à Amsterdam

Ce week end, petite balade à Amsterdam avec la XJ6, histoire de voir ce qu’elle donne vraiment sur les longues distances et de profiter de son luxe supposé.

Dans les deux cas elle s’en est tiré très largement au-delà de ce que j’en espérais.

Pour ce qui est de l’autoroute, la XJ6 est vraiment une grande routière. C’est une auto étonnante, une sorte de bateau qui file sur l’asphalte à des vitesses surprenantes dans un calme absolu. Le gros moulin n’est pas un grand nerveux mais il a un coffre incroyable.

La XJ6 est rapide certes, mais ce qu’elle a de plus surprenant c’est sa capacité d’accélération sans fin.
A 150 elle est capable de réagir exactement comme si on roulait à 70, une légère accélération et elle bondit en avant, c’est à la fois impressionnant , sécurisant et amusant.
C’est paradoxal parce que d’un autre côté elle est très loin d’être une auto sportive, elle est longue, large, lourde, la suspension est ultra souple,la direction très assistée, bref ce n’est pas une sportive.
Ce n’est pas une sportive mais son énorme moulin lui permet de se mouvoir avec une souplesse, une puissance et une vélocité qui m’ont beaucoup impressionné.
Par certains côtés, ce comportement me fait penser (toutes proportions gardées) à la Yamaha XJR que nous avons eu. Elle avait le même comportement de gros moteur linéaire que rien ne semble atteindre, capable de réagir quelles que soient les conditions, sans effort, sans nervosité mais avec force.
Le comportement de ce gros moteur (6 cylindres 4 litres..) est tout à fait fascinant. Ce n’est pas la vitesse qui est impressionnante, mais la façon d’y parvenir.
Si la XJ peut rouler tranquillement à 140/150, ça n’a rien d’extraordinaire, toutes les voitures modernes peuvent rouleur à cette vitesse. J’ignore quelle est la vitesse maxi de la Jaguar, mais de toutes façons rouler à fond n’a pas grand intérêt avec ce type de voiture, sans compter qu’un freinage d’urgence à 200 avec cette automobile de 2 tonnes, doit matraquer sérieusement les trains roulants.
Ce qui est étonnant c’est qu’à 140 le moteur est à 3000 tours, la zone rouge commençant à 5500. C’est-à-dire qu’à 140 elle est à mi-régime, on n’entend pas le moteur et il peut accélérer sans aucun effort, ce qui contribue beaucoup à la sensation de sécurité.
Rolls Royce a l’habitude de dire que le puissance de ses automobiles est « suffisante », je comprends maintenant ce qu’ils voulaient dire. Les 245 Cv de la XJ6 ne sont pas destinés à jouer les sous-fangio sur les départementales, mais à lui procurer en toute circonstance un confort de conduite impressionnant.

Amsterdam

Arrêt essence, bonne surprise la conso n’est « que » de 11/12 litres

Autre point qui m’a (agréablement surpris) j’avais budgété tourner dans les 15 litres voire un poil plus, en fait en cruisant aux alentours de 140 elle en est à 11 litres, ce qui vu son gabarit et ses performances est extrêmement correct. C’est une excellente nouvelle.

Pour ce qui est du luxe, alors là c’est la totale. Non seulement elle est d’un confort inconnu pour moi mais en outre elle regorge de petites astuces parfois simples mais qui rendent la vie à bord extrêmement agréable. La température se règle au degré près, lorsqu’on roule de nuit en lieu et place de l’habituel éclairage avant qui aveugle le conducteur elle des petites lampes individuelles du genre de ce qu’on trouve dans les avions qui permettent au passager avant de lire avec la lumière sans gêner le moins du monde le conducteur (pourquoi ne trouve t on pas ça sur toutes les voitures ??).

Autre point amusant celui-ci, les réactions des autres conducteurs, ont été comme cela avait été le cas en ville empreintes de respect patient.

Les grosses Audi qui me collent au train dans un festival de son (klaxon) et lumière (appels de phares) lorsque je suis avec la Civic, attendent gentiment derrière.

Au chapitre négatif, elle tire très légèrement à droite il faudra que je fasse regarder ça, et la suspension est vraiment très souple, ce qui a très haute vitesse me gêne un peu, il faudra que je fasse regarder les amortisseurs.
Enfin je n’arrive pas à faire le plein, le pistolet des stations déclenche presque immédiatement et il faut que je procède avec un flux très faible, ce qui rend la manip interminable.

Au final, le bilan est totalement positif, très au-delà de ce que j’espérais.