Batterie, allume cigare etc…

La R850R dispose d’une prise allume cigare placée curieusement derrière l’alternateur en bas à gauche.

Je me suis toujours demandé à quoi cela pouvait bien servir.. jusqu’à ce que ma batterie, entre le froid polaire de ces dernières semaines et mes très nombreux démarrages (courts trajets) au cours de mes rendez-vous de ces derniers jours, ma batterie donc, décide de jeter l’éponge.
La batterie de la R850R (et sans doute de pas mal de BMW) est placée sous le réservoir extrêmement bien planquée (en clair inaccessible). J’avais naïvement envisagé d’utiliser des câbles avec pinces crocodile que j’ai dans la voiture, mais une batterie de moto c’est plus petit, les cosses sont petites et de toutes façon il n’est pas possible d’accéder à ces cosses avec des pinces.

Un coup de recherche sur divers forum répond à la fois à deux questions (comment charger la batterie? et A quoi sert la prise allume cigare si bizarrement placée ?). Cette prise allume cigare sert à la recharge.

Tous les possesseurs de BMW vouant un culte sans limite au chargeur de marque Optimate, j’ai commandé un Optimate 4 chez Rad.eu, une boutique en ligne belge sérieuse (le chargeur est arrivé dans les temps, la commande et le débit on été confirmés, suivi du colis en ligne etc..) pour 63 euros port compris avec la prise pour ma BMW.
L’Optimate 4 est fourni avec des connexions standards, la prise allume cigare pour BMW est une option.

La moto est en charge.. suspens…

Le soir même :c’est top. La doc annonçait environ 10 heures pour une recharge complète, j’ai branché à 10h, à 17h la batterie était chargée, les voyants de contrôle du chargeur au vert, bref tout baigne.

Ce système de prise allume-cigare et Optimate est vraiment top, pas besoin de mettre les mains dans le cambouis, c’est d’une simplicité absolue.

Glissades

Depuis une semaine il neige. Aller au bureau avec la Jaguar (25km) c’est confortable, douillet, mais cela prend un temps interminable (environ deux heures). Devant la vague de froid j’avais remisé la BMW, hier j’ai décidé de la reprendre, je suis donc rentré du bureau en moto et ce matin j’y suis allé en moto.
Tout s’est bien passé sauf qu’hier soir je me suis étalé.. à l’arrêt devant la maison. J’étais en train de descendre de la BM lorsque mon pied droit à glissé sur la ,neige glacée, puis la moto s’est penchée.. et je n’ai pas pu la retenir. Je l’ai donc accompagnée doucement pour éviter de casser quelque chose.
Retenir la descente est une chose, la relever, avec les deux pieds dans la neige c’est une autre paire de manche. Ce flat pèse un âne mort dans ces conditions. J’ose à peine imaginer ce que doit être de relever une GS…

Heureusement, il n’y a eu aucun dégât.
Ce matin , je suis allé bosser sur des œufs. Si la neige fond, ou est dégagée à Paris, dans les Yvelines, c’est la campagne, avec les avantages de la campagne (tranquillité).. et les inconvénients de la campagne (dégagement ? quel dégagement ?.)

Sur Pantalon de chez Louis.de

Cette reprise de la moto m’a permis de tester mon équipement dans des conditions un brin extrêmes (il faut un froid polaire).
Le sur-pantalon et les bottes sont parfaits. La veste Franck Thomas que j’ai récemment achetée chez Club 14 est idéale, étanche, chaude (la température reste bien à l’intérieur). En revanche côté gants ça n’est pas ça. J’ai l’extrémité des doigts gelée.

J’ai du calculer mon itinéraire en fonction.. des descentes. Je n’ai pas osé prendre la montée de la Jonchère de peur qu’elle ne soit pas complètement dégagée (et une glissade aurait été impossible à rattraper, ça descend trop). J’ai donc pris le périph puis l’A1.

Ce n’était pas idéal, mais c’est passé plutôt bien (mais clairement, rouler avec des pneus froids c’est pas top, même sur les parties juste humides, sans verglas, je sentais la moto louvoyer légèrement, et pour faire bouger un flat il en faut beaucoup).

Ce qui m’a étonné dans ces conditions, c’est le comportement des quelques scooters que j’ai croisés. S’il y a une chose qu’il est difficile de dire des motards, c’est que ce sont des adorateurs de la limitation de vitesse. Corolaire, lorsque les motos roulent à 80, ça veut dire qu’on ne peut pas raisonnablement aller plus vite. Eh bien tout le long du périph j’ai croisé (ou plutôt été croisé par) des scooters qui doublaient les motos, manifestement sans se demander s’ils ne prenaient pas de risques exagérés.
Après on va s’étonner qu’on les ramasse à l’éponge… enfin bon.