XJ6 : cap des 200 000Kms

JJR à Saint-Ouen
JJR à Saint-Ouen

La XJ6 arrive à 200 000 kms. Direction JJR pour une révision de fond en comble, un changement d’amortisseurs (ils commençaient à fatiguer méchamment) plus un changement de la jauge à essence qui était morte. Phénomène curieux d’ailleurs, j’ignore comment est câblée la jauge de la X300, parce que le voyant de tableau de bord ne fonctionnait plus mais l’ordinateur de bord lui fonctionnait très bien. Résultat, j’estimais la quantité d’essence restante à partir de la quantité annoncée comme consommée, et c’était relativement précis. Mais bon, ça ne pouvait pas durer indéfiniment un jour ou l’autre avec ces calculs d’apothicaire je me serai retrouvé en rade. Remplacement donc, de la jauge.

Côté fiabilité, ma X300 tourne toujours comme une montre, un vrai bonheur, en un an et 18 000 kilomètres, en dépit de ses deux tours de compteurs elle n’a jamais eu ne serait-ce que l’amorce du début du commencement d’un hoquet.

À ce sujet, discussion avec le fils de la maison :
moi: elle arrive à 200 00 bornes et elle tourne comme une horloge Suisse
lui: ca m’étonne pas, en ce moment on révise des X300 à 400 000 !

Le garage est toujours planqué dans une toute petite rue au fins fonds de Saint-Ouen, l’accueil y est toujours aussi sympa (et la visite toujours aussi impressionnante, ce soir un cabriolet XK se faisait démonter, entouré de deux ou trois séries 2).

Le bilan de cette année et de ces 18 000 kms passés avec la XJ6 est favorable au-delà de ce que j’aurais pu imaginer. Cette auto est absolument fantastique, c’est une routière d’un confort et d’un agrément incroyable. Je l’avais achetée avant tout pour sa gueule et pour le symbole qu’elle représente, mais ce n’est pas juste un joli écrin, c’est vraiment une super auto.