C’est fait, la XJ6 est à nous

Ca y est je l’ai, nous sommes allé la chercher ce matin.
Il s’agit donc d’une XJ6 Sovereign de juin 96 une x300.

Elle est vert anglais intérieur beige
Absolument nickel (juste un minuscule poc sur la portière arrière droite)
Le modèle est JH ALD4

Je n’ai pas l’habitude de conduire des autos de ce niveau et le premier contact est totalement incroyable, calme luxe et volupté.
Je ne suis pas le seul d’ailleurs, mon fiston qui devait rentrer dans le perche, ce soir en train (finies les vacances scolaires) veut que je le ramène avec 🙂

La Jante

La XJ6 à côté de ma fidèle Honda Civic

Une auto de ce type pour à peine le prix d’une Logan de base neuve, ça a du bon quand même l’effroyable décote des vieilles anglaises.
Elle a une explication simple: Une Jaguar est acquise neuve par quelqu’un qui a beaucoup de sous, qui la revend au bout de quelque temps à une autre personne avec beaucoup de sous, et ensuite elle devient rigoureusement invendable, et donc s’acquiert à vil prix.

Invendable parce que les gens ayant des moyens confortables n’achètent pas d’autos ayant un fort kilométrage quelque soit leur état, et que les gens normaux sont effrayés par ces autos à la réputation sulfureuse sur la plan de la fiabilité et du coût supposé de l’entretien afférent.

Les vieilles Jaguar étaient des catastrophes sur le plan de la fiabilité, la célèbre excentricité des anglais se voit beaucoup dans les vieilles Jaguar, alors que les moins vieilles, comme notre X300, sont des horloges Suisses. Sulfureuse sur le plan de la consommation (il est vrai qu’elles ont une consommation indécente en ville, mais c’est la Civic qui me sert en ville, et sur route elle s’alimente comme n’importe quelle auto de son gabarit).
Sulfureuse parce que, du fait de son gabarit, elle est peu utilisable dans le rôle auto-boulot-dodo, elle est ingarable etc….
Bref une Jaguar c’est une automobile d’exception qui s’achète au prix d’une vile voiture quelconque.